Le changement d’état d’une entité de la GED (dossier, ou classeur) peut être soumis à la présence ou non de documents d’un certain type dans l’entité.

Ceci permet de paramétrer des workflows de complétude documentaire.